VOUS AVEZ TROUVÉ UN ANIMAL SAUVAGE

source: http://www.animosante.ca/animaux-sauvages-wildlife.html ET compléter par notre refuge selon notre expérience

Chaque année, de nombreux animaux sont amenés dans un centre de la faune alors qu’ils n’ont pas besoin de soins. C’est souvent le cas avec les jeunes mammifères (ex. bébés lapins, faons) qui sont « kidnappés » par des personnes qui les croient abandonnés. La plupart du temps, ces jeunes animaux sont en bonne santé et leur mère n’est pas bien loin. 

S’IL-VOUS-PLAÎT, AVANT DE SECOURIR UN ANIMAL, SOYEZ CERTAIN QU’IL A RÉELLEMENT BESOIN DE VOTRE AIDE ET INFORMEZ VOUS AUPRÈS DES PERSONNES EXPÉRIMENTÉES
 


1. COMMENT SAVOIR SI VOUS DEVEZ INTERVENIR?
 

  • Si vous trouvez un jeune animal, ne le dérangez pas! À moins que vous soyez certain qu’il est réellement orphelin ou qu’il est blessé. Les très jeunes orphelins sont souvent froids au toucher, sont faibles et déshydratés. Si l’animal semble alerte et actif, ou qu’il essaie de s’échapper, il est probablement en santé; on doit alors le laisser tranquille. Il est normal pour les lapins et les chevreuils de laisser leurs petits seuls pendant de longues périodes. Il ne faut pas automatiquement croire que le petit est abandonné parce que vous ne voyez pas la mère. 

  • Dans tous les cas, il est préférable de réunir le petit avec sa mère plutôt que de l’emmener dans un centre de réhabilitation. Les mères enseignent à leurs petits comment survivre en nature beaucoup mieux que ne pourrait le faire un humain! En effet, un animal qui a été élevé par un humain n’aura pas les mêmes habiletés de survie une fois relâché.

  • Il est faux de croire qu'un jeune animal sera abandonné par les parents si vous l'avez touché MAIS PORTER TOUT DE MÊME TOUJOURS DES GANTS.

  • Les conseils de base s'appliquent pour toutes autres espèces animales (ex. marmotte, mouffette, raton laveur, oiseau de proie, etc.) qui ne sont pas décrites dans ce texte.


N'essayez-pas de soigner et d'élever un animal sauvage à la maison. Malgré vos efforts, la plupart des animaux sauvages élevés à la main ne survivent pas. Mêmes dans les meilleures circonstances, les animaux élevés en captivité ont peu de chance de survivre à l'âge adulte une fois remis en nature. Même les gens avec expérience en réhabilitation de la faune ne peuvent enseigner aux petits les habiletés nécessaires pour survivre: éviter les prédateurs, recherche de nourriture, etc.
 

  • Gardez les chiens, chats et humains loin de l'endroit où vous avez trouvé l'animal (ils pourraient l'attaquer, et leur présence ferait peur aux parents qui tenteraient de prendre soin de leur petit). Évitez tout dérangement. 

 

 

 

BÉBÉS ÉCUREUILS

L'Écureuil gris a en général une portée de 3 ou 4 petits. Les petits ont les yeux ouverts à l'âge de 4 semaines et sortent habituellement du nid à 6 semaines. Vers 8-9 semaines d'âge, ils sont complètement autonomes et n'ont plus besoin de leur mère. Si vous trouvez un bébé écureuil: 
1- Est-il blessé? (saignement, fracture, plaie, un chat l'a pris dans sa gueule, présence d'asticots ou larves de mouche, etc.)


         SI OUI : amenez-le rapidement à un centre de la faune (si c'est un écureuil plus âgé, portez des gants
                       en cuir épais. Leur morsure est douloureuse!)
         
         SI NON : si sa queue est complètement fournie comme une brosse pour nettoyer les bouteilles et qu'il 
                          pèse plus de 180 grammes, il est alors autonome et N'A PAS BESOIN D'ÊTRE SECOURU.

2- S'il n'est pas blessé, qu'il est plus jeune et pas encore autonome: 
 
A-t'il toute sa fourrure et les yeux ouverts?
         
SI OUI, et qu'il pèse entre 75 et 150 grammes, que sa queue est plate ou pas encore complètement fournie, et qu'il semble "amical": il n'est pas encore sevré et a besoin des soins de sa mère. La mère écureuil peut "secourir" son petit égaré et le ramener au nid en le transportant par la peau du cou. Si le bébé écureuil est très jeune, essayer de trouver son nid (grosse boule de feuilles mortes au sommet d'un arbre) et aidez le petit à grimper le long du tronc, Retournez quelques heures plus tard pour vérifier si le petit y est encore. vous pouvez aussi le tourner sur le dos pour qu'il crie et attendre plus loin
.Il est important que les bébés ne soient pas froid au toucher car la mère pourrait ne pas les reprendre en pensant qu'ils sont morts.S'il n'a pas été nourri ou pris en charge par sa mère pendant une journée entière, contactez rapidement un centre pour la faune. NOTE: si l'écureuil est assez âgé pour s'enfuir lorsque vous l'approchez, il est alors assez âgé pour être laissé à lui-même et N'A PAS BESOIN D'ÊTRE SECOURU. 

SI NON,  et que le petit n'est pas secouru par sa mère après une journée entière, contactez rapidement un centre pour la faune.

 

 

 

 




BÉBÉS LIÈVRES

Le lièvre à queue blanche a en général une portée de 4 à 5 petits. Les jeunes lièvres quittent le nid vers l'âge de 15-20 jours. Vers 3 semaines d'âge, ils sont complètement autonomes et n'ont plus besoin de leur mère. 
Si vous trouvez un bébé lièvre: 


 

  • Est-il blessé? (saignement, fracture, plaie, un chat l'a pris dans sa gueule, présence d'asticots ou larves de mouche, etc.)

  •          SI OUI : amenez-le rapidement à un centre de la faune.

  •          SI NON:  voir plus bas


A-t'il toute sa fourrure et les yeux ouverts?

Si OUI, qu'il est plus gros qu'une balle de baseball et pèse plus de 100 grammes, il est alors autonome et N'A PAS BESOIN D'ÊTRE SECOURU.

Si NON , essayez de trouver le nid (petite dépression dans le sol possiblement tapissée de poils de lièvre et/ou herbes. Le lièvre à queue blanche ne creuse pas de trou.) et remettez-y le petit. Si le nid doit être déplacé pour une raison majeure (construction, rénovations, etc.), vous pouvez le re-localiser jusqu'à 20 pieds plus loin que le lieu d'origine. Vérifiez le nid une fois par pendant 2 jours. Si les lièvres semblent bien ronds et en santé, ne les dérangez pas. La mère nourrit ses petits au lever et au coucher du soleil, il est peu probable que vous la voyiez. Si les bébés semblent maigres et affaiblis, ont la peau ridée et tombante, et sont froids au toucher: contactez rapidement un centre de la faune. 

NOTE: Si vous devez tondre votre pelouse où se trouve le nid, laissez une zone non coupée autour du nid d'un minimum de 12 pieds de circonférence. Faites ceci jusqu'à ce que les petits aient quitté le nid. 


OISILLONS

  • PRÉVENTION. La meilleure chose que l'on puisse faire est PRÉVENIR. Informez-vous, et informez votre famille, vos amis et vos voisins des étapes de l'apprentissage du vol des oisillons. Il est tout-à-fait NORMAL pour un oisillon qui a toutes ses plumes de se retrouver au sol sans être capable de voler! Les oiseaux ont besoin de plusieurs jours à 1 mois (selon l'espèce) pour apprendre à voler et trouver leur nourriture. Durant cette période, un parent (ou les 2) continuent de le nourrir. Localisez les nids d'oiseaux sur votre propriété et gardez chats, chiens et humains! à distance durant la période d'apprentissage du vol. Le (s) parent (s) ne viendront pas nourrir l'oisillon quand il y a des gens/animaux à proximité.

 

  • REMETTRE DANS LE NID LES OISILLONS NON BLESSÉS. Un oisillon trouvé au sol non blessé avec peu ou pas de plumes doit être retourné dans le nid. Tentez de localiser le nid près de l'endroit où se trouve l'oisillon (arbre, buisson). Ce sera plus facile de trouver le nid si vous identifiez correctement l'espèce (ex. les nids de tourterelles sont en forme de panier sur un branche horizontale ou dans le creux de 2 branches formant un "Y"). Si vous localisez le nid, remettez-y simplement l'oisillon.


         Un oisillon trouvé au sol, non blessé, qui a toutes ses plumes, et ne peut voler est probablement dans
         sa période d'apprentissage du vol. S'il n'est pas blessé, laissez-le tranquille et faites de votre mieux
        pour garder vos animaux et les enfants éloignés. Le (s) parent (s) ne viendront pas nourrir l'oisillon quand
         il y a des gens/animaux à proximité.

        Si vous avez localisé le nid mais vous ne pouvez l'atteindre: construisez un nid d'environ la même 
        taille et forme (ex. contenant de margarine avec des trous de le fond pour permettre un drainage, rempli 
        de gazon). Attachez-le solidement aussi près que possible du nid d'origine. Les parents retourneront 
        nourrir leur petit si celui-ci cri de faim. Si vous voulez être certain que l'oisillon se fait nourrir, observez
        le à distance, préférablement de l'intérieur de la maison. Ne vous inquiétez pas si vous ne voyez pas la 
        mère revenir. Habituellement, lorsque la femelle quitte le nid pour produire une autre couvée ailleurs, 
        c'est le mâle qui continue de nourrir les petits. 

       Si vous ne trouvez pas le nid: construisez un nid (comme décrit au paragraphe précédent) et attachez-
       le sur la branche d'un arbre qui se trouve le plus près de l'endroit où vous avez trouvé l'oisillon. Observez
       à distance de l'intérieur de la maison pour voir si un des parents revient s'en occuper. Soyez patient! Cela 
       n'arrive pas dans l'immédiat. Si aucun parent n'a visité le nid pendant plus d'une demie journée, contactez
       un centre de la faune pour plus de conseils. 

 

  • LES OISEAUX BLESSÉS. Si vous trouvez un oiseau (oisillon ou adulte) blessé (saignements, fracture, malformations, morsure de chat ou autre plaie, présence d'asticots ou larves de mouches, tête penchée, grosses bulles sous la peau, etc.): amenez-le rapidement à un centre de la faune.

  •  

  • (nous réhabilitons certains oiseaux seulement sinon nous vous référerons au nichoir qui eux , sont spécialisés en réhabilitation d'oiseaux)

 

  • POURQUOI NE PAS ÉLEVER UN OISILLON À LA MAISON?


N'essayez-pas de soigner et d'élever un oisillon à la maison. Malgré vos efforts, la plupart des oiseaux élevés à la main ne survivent pas.

  1. La plupart des petits oiseaux migratoires sont nocturnes. Ils s'orientent selon les constellations pendant les premières semaines de vie. Les oiseaux élevés à la main et gardés à l'intérieur seront incapables de s'orienter et choisir la bonne direction à prendre durant la migration. 

  2. Les oiseaux qui n'ont pas été en contact avec le chant du mâle de leur espèce durant la période de socialisation n'auront pas appris à communiquer adéquatement. Ils auront de la difficulté à trouver un partenaire pour se reproduire, acquérir un territoire, et reconnaître et communiquer avec des individus de leur espèce. 

  3. Mêmes dans les meilleures circonstances, les oiseaux élevés en captivité ont peu de chance de survivre à l'âge adulte . Mêmes les gens avec expérience en réhabilitation de la faune ne peuvent enseigner aux oisillons les habiletés qui leur sont nécessaires pour survivre; éviter les prédateurs, recherche de nourriture, etc.  Les oisillons en santé doivent être élevés par leurs parents en nature. 



2. QUOI FAIRE SI VOUS DEVEZ INTERVENIR?

JEUNES ANIMAUX

Si vous croyez qu’un jeune animal a besoin d’être secouru : gardez-le au chaud dans une boîte ou contenant duquel il ne peut s’échapper. Faites quelques trous pour une bonne ventilation.  Laissez-le tranquille et évitez de le manipuler : cela pourrait lui causer un stress qui pourrait lui être fatal.  Contactez aussitôt que possible un centre de réhabilitation de la faune pour des conseils spécifiques. 


ANIMAUX ADULTES

Les animaux adultes peuvent être dangereux si on les approche, même s’ils semblent mal en point.  N’essayez-pas de secourir un animal adulte par vous-même; il est préférable de consulter un professionnel de la faune avant d’intervenir. 



PROCÉDURES D’URGENCE

Soyez certain de pouvoir secourir un jeune animal sauvage en détresse de façon sécuritaire. La plupart tenteront de mordre ou grafigner pour se défendre une fois qu’ils réalisent qu’on veut les capturer. Les très jeunes animaux peuvent être manipulés avec des gants de caoutchouc. Pour un jeune animal ayant les yeux ouverts et capable de marcher, portez des gants protecteurs épais. Ensuite, placez-le dans un contenant sécuritaire, comme une boîte de transport pour chat  ou une boîte bien fermée avec de petits trous pour la ventilation. Garder l’animal dans un endroit sombre, calme et loin de vos animaux domestiques et de vos jeunes enfants.  

Les jeunes animaux en détresse ont besoin de chaleur. Si vous en avez un, placez un tapis chauffant (BASSE TEMPÉRATURE) EN-DESSOUS de la moitié de la boîte; ainsi, le petit pourra ramper d’une extrémité à l’autre de la boîte s’il a trop chaud ou trop froid. Si vous n’avez pas de tapis chauffant, vous pouvez utiliser une bouteille d’eau chaude (assurez-vous qu’elle ne coule pas et qu’elle ne peut rouler sur le petit et l’écraser!). Placez au fond de la boîte un vieux t-shirt ou une petite couverture de flanelle. NE PAS mettre d’herbe, copeaux de bois ou serviettes. 

Les jeunes mammifères ont besoin de formules de lait spécifiques à leur espèce. NE JAMAIS NOURRIR UN ORPHELIN SAUVAGE SANS AVOIR CONSULTÉ UN PROFESSIONEL DE LA FAUNE. Donner le mauvais lait peut causer de sérieux problèmes digestifs comme la diarrhée, avec comme conséquence la déshydratation et parfois la mort de l’animal. Aussi, nourrir un animal de la mauvaise façon peut causer une pneumonie par aspiration. Les techniques utilisées ne sont pas les mêmes que pour un bébé humain.  Il est préférable de laisser le jeune animal avoir faim pour une courte période, plutôt que de risquer de le nourrir de la mauvaise façon. Si l’animal est assez âgé pour boire par lui-même et qu’il est capable de se lever la tête : vous pouvez lui offrir, dans un petit bol peu profond, une solution de réhydratation tel le Pédialyte (vendu en pharmacie). 


CONTACTEZ UN CENTRE DE LA FAUNE DÈS QUE POSSIBLE. ET N’OUBLIEZ-PAS : DANS LA PLUPART DES CAS, VAUT MIEUX LAISSER L’ANIMAL LÀ OÙ IL EST.

La mise bas des cervidés – Ne pas déranger le nid familial ni toucher le nouveau-né!

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs demande à la population de ne pas déplacer, récupérer ou garder en captivité les cervidés naissants observés dans les boisés et les champs. Ces pratiques pourraient en effet menacer leur survie.

Les beaux jours du printemps coïncident avec la saison de mise bas des cervidés, en mai et juin. Si vous apercevez de jeunes cervidés qui semblent mal en point, seuls ou égarés en pleine nature, il est important de suivre les consignes suivantes :

• Ne les approchez pas : vous pourriez leur faire peur et les inciter à se déplacer, ce qui augmenterait les probabilités d’accidents, de prédation ou encore de séparation de leurs géniteurs.
• Ne les déplacez pas : en général, les parents sont toujours à proximité de leurs petits. Si vous vous tenez près, ils attendront votre départ pour revenir vers leur progéniture.
• Ne les manipulez pas : toucher un jeune animal sauvage laisse sur celui-ci une odeur inconnue des parents, ce qui provoque souvent l’abandon du jeune, attribuable à l’odeur humaine.

Si, après plusieurs observations, vous constatez que la condition physique de l’animal se détériore ou qu’il se trouve près d’une femelle morte, vous pouvez communiquer avec le bureau de protection de la faune de votre région ou avec SOS Braconnage au 1 800 463-2191.

Le Ministère vous rappelle que la réglementation interdit la garde en captivité d’animaux sauvages.